Cas unique en Europe, La Roche-sur-Yon, (aujourd'hui Préfecture de La Vendée) a changé 8 fois de nom en moins de 70 ans :

  • La Roche-sur-Yon (avant 1804)
  • Napoléon (pendant le premier Empire)
  • La Roche-sur-Yon (une quinzaine de jours en 1814)
  • Bourbon-Vendée (pendant la Restauration : d'avril 1814 à avril 1815)
  • Napoléon (d'avril à juin 1815 (cent-jours))
  • Bourbon-Vendée (de juin 1815 à 1848 : deuxième Restauration)
  • Napoléon ( de 1848 à 1852 deuxième République : de 1852 à 1870)
  • Napoléon-Vendée (pendant Le Second Empire)
  • La Roche-sur-Yon (depuis 1870).
Le Décret  Impérial du 25 mai 1804 (5 prairial de l'an XII), pris par Napoléon 1er, alors premier Consul de France, stipule le transfert de la Préfecture de La Vendée, de Fontenay Le Comte, à la Roche-sur-Yon.                               L' église Saint Louis, faisant face à la Statue de Napoléon
                                                   (sur la place du même nom).

Nait alors une ville moderne dessinée par les ingénieurs Cormier et Valot sous la forme d'un pentagone possédant un plan en damier organisé autour d'une vaste place civique.

2 Communautés de Communes, se sont fédérées autour de la ville :

* la communauté de communes du Pays yonnais
La Roche-sur-Yon, Aubigny, Chaillé-sous-les-Ormeaux, Dompierre-sur-Yon, Fougeré, La Ferrière, Les Clouzeaux, Landeronde, Le Tablier, La Chaize-le- Vicomte, Mouilleron le- Captif, Nesmy, Saint- Florent-des Bois, Thorigny, Venansault.

* la communauté de communes Vie et Boulogne

Aizenay, Beaufou, Belleville-sur-Vie, La Genétouze, Le Poiré-sur-Vie, Les Lucs sur-Boulogne, Saligny, Saint- Denis-la-Chevasse.

A deux pas du centre ville, le plan d' eau de Moulin Papon et sa base de loisir

 attire de nombreux promeneurs, ainsi que des pécheurs, qui viennent là pour passer leurs après midi à taquiner toutes sortes de poissons. On y trouve également, une école de  voile et des sentiers de randonnées..

A visiter également, les ruines de l' ancienne Abbaye des Fontenelles, fondée en 1210 et batie dans le style angevin et qui marque la transition du roman au gothique