Le sourire de la mogette

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un breton au pays de la mogette

Cette page sera consacrée à la Vendée, son "patrimoine", ses habitants, leurs us et coutumes, mais aussi leurs "petits travers".

Si vous souhaitez participer à son élaboration, prenez contact avec moi et je me ferais un plaisir de transformer vos "essais".

A bientôt,

Fanch.

Fil des billets - Fil des commentaires

Dimanche, octobre 4 2009

Napoléon-Vendée ou la Roche sur Yon

Cas unique en Europe, La Roche-sur-Yon, (aujourd'hui Préfecture de La Vendée) a changé 8 fois de nom en moins de 70 ans :

  • La Roche-sur-Yon (avant 1804)
  • Napoléon (pendant le premier Empire)
  • La Roche-sur-Yon (une quinzaine de jours en 1814)
  • Bourbon-Vendée (pendant la Restauration : d'avril 1814 à avril 1815)
  • Napoléon (d'avril à juin 1815 (cent-jours))
  • Bourbon-Vendée (de juin 1815 à 1848 : deuxième Restauration)
  • Napoléon ( de 1848 à 1852 deuxième République : de 1852 à 1870)
  • Napoléon-Vendée (pendant Le Second Empire)
  • La Roche-sur-Yon (depuis 1870).
Le Décret  Impérial du 25 mai 1804 (5 prairial de l'an XII), pris par Napoléon 1er, alors premier Consul de France, stipule le transfert de la Préfecture de La Vendée, de Fontenay Le Comte, à la Roche-sur-Yon.                               L' église Saint Louis, faisant face à la Statue de Napoléon
                                                   (sur la place du même nom).

Nait alors une ville moderne dessinée par les ingénieurs Cormier et Valot sous la forme d'un pentagone possédant un plan en damier organisé autour d'une vaste place civique.

2 Communautés de Communes, se sont fédérées autour de la ville :

* la communauté de communes du Pays yonnais
La Roche-sur-Yon, Aubigny, Chaillé-sous-les-Ormeaux, Dompierre-sur-Yon, Fougeré, La Ferrière, Les Clouzeaux, Landeronde, Le Tablier, La Chaize-le- Vicomte, Mouilleron le- Captif, Nesmy, Saint- Florent-des Bois, Thorigny, Venansault.

* la communauté de communes Vie et Boulogne

Aizenay, Beaufou, Belleville-sur-Vie, La Genétouze, Le Poiré-sur-Vie, Les Lucs sur-Boulogne, Saligny, Saint- Denis-la-Chevasse.

A deux pas du centre ville, le plan d' eau de Moulin Papon et sa base de loisir

 attire de nombreux promeneurs, ainsi que des pécheurs, qui viennent là pour passer leurs après midi à taquiner toutes sortes de poissons. On y trouve également, une école de  voile et des sentiers de randonnées..

A visiter également, les ruines de l' ancienne Abbaye des Fontenelles, fondée en 1210 et batie dans le style angevin et qui marque la transition du roman au gothique






Mercredi, septembre 2 2009

La Vendée,Terre Protestante.













Temple Protestant de Mouchamps




Haut lieu du catholicisme, la Vendée a aussi été, on l'ignore trop souvent, un foyer du protestantisme.
Travaillé au XVIe siècle par le questionnement humaniste, le Bas-Poitou est également touché par la prédication calviniste : les marchands d'abord, mais aussi la moitié de la noblesse ! L'extrême violence, ici, des Guerres de religion, prend fin en 1598, avec l'édit de Nantes. S'ensuivent des mesures restrictives, puis les dragonnades de sinistre mémoire. Mais si en 1685 le protestantisme a officiellement disparu, des paysans et des artisans du Bocage résistent : c'est l'époque héroïque du «Désert» et du culte clandestin. Si la tolérance est officialisée par l'édit de 1787, les protestants vendéens, d'abord grands bénéficiaires de la Révolution, sont bientôt pris en tenaille entre l'insurrection vendéenne de 1793 et la déchristianisation révolutionnaire. Au XIXe siècle, la communauté renaît, et témoigne aujourd'hui d'une belle fidélité.
(article en construction)

Mercredi, juillet 29 2009

La Vendée Historique en quelques "clics".

Lors de votre prochain séjour en Vendée, vous pourrez remonter l' histoire de notre belle région, en visitant ces musées et ces haut lieux de notre patrimoine "local"..

Je vous donne déjà un avant gout de ce que vous découvrirez, au pays des "Chouans" :

http://www.chouan.com/Loisirs-et-activites/Monuments-a-visiter-en-vendee.htm

Vous serez tellement émerveillé, que vous décommanderez vos prochaines vacances, sur les cotes sud de l' hexagone ou dans les iles "paradisiaques", aujourd'hui trop fréquentées...

Fanch (le breto-vendéen).

Le "parlange Vendéen".

Le Vendéen a également "sa langue nationale", typiquement "maraîchine", très imagée, parfois difficilement compréhensible, par "l' étranger"..

Aussi, vous trouverez, ci dessous, l' adresse d' un dictionnaire du "Parlange Vendéen", qui vous aidera, certainement à mieux comprendre vo(tre)s interlocuteur(s).

http://www.troospeanet.fr/article.php3?id_article=113/

Je vous laisse donc "potasser" cette nouvelle "langue" et ne peux que vous souhaiter de bonnes vacances en Vendée et à bientôt..

Votre serviteur

Mardi, juillet 28 2009

La chapelle et le moulin Jean Yole au Mont des Allouettes, la nuit.

Le mont des Alouettes est un sommet de Vendée culminant à 232 mètres situé près du Puy du Fou et de la commune des Herbiers. On accède au sommet par la route nationale 160.

Son nom a pour origine la légion romaine de l'Alouette qui y établit un camp.[réf. nécessaire].

Au XVIe siècle, 7 moulins à vent y ont été construits. Seulement trois ont subsisté mais un seul fonctionne encore.

Pendant les guerres de Vendée (1793-1796) le mont a joué un rôle décisif. Il permettait de connaître depuis les collines des alentours les mouvements ennemis grâce à la position des ailes du moulin.

On trouve également en haut du mont une chapelle construite au XIXe siècle à l'initiative de la duchesse de Berry. Longtemps laissée inachevée, cette chapelle fut finalement inaugurée le 28 avril 1968.

Photo Jérome Ouvrard.

Au Mont des Allouettes : Le moulin Jean Yole

Dès ce soir, « les Nuits de mon moulin » reprennent du service au mont des Alouettes, aux Herbiers. Tous les mardis et jeudi de l'été, jusqu'au 21 août, dix animations nocturnes sont proposées aux touristes : dégustation de crêpes, chants, lectures de contes. Chants de marins avec le Bosco dès 20 h.